Les peuples sont au rendez-vous de Lima

  • Published in Culture
  • Hits: 292
jovenes peru sociedad civilCe mercredi se tiendra la session du groupe 15 du Forum de la Société civile, à laquelle participent des représentants cubains.
 
Le Sommet alternatif des Peuples a ouvert ses portes le 10 avril à Lima, au Pérou, avec une vaste participation de jeunes, de syndicalistes, de représentants des peuples indigènes, de groupes sociaux et de partis politiques progressistes de toute l'Amérique latine et des Caraïbes.
 
L’auditorium de la Derrama magisterial, un centre de sécurité sociale pour enseignants, a accueilli l’inauguration officielle de ce Forum, qui se tiendra jusqu’au 14 avril prochain, avec un vaste programme d'ateliers et de groupes de travail sur les principales problématiques de la région.
 
Geronimo Lopez, Secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs péruviens et l'un des organisateurs du Sommet, a déclaré à la presse cubaine que l'annulation de la visite du président Donald Trump au Pérou n’arrêtera pas les mobilisations prévues pour condamner les politiques impérialistes.
 
Et de confirmer le maintien de la grande manifestation prévue le 12 avril pour protester contre les politiques interventionnistes des États-Unis, confirmer l'unité de l'Amérique latine et transmettre la solidarité des peuples envers les gouvernements progressistes qui subissent les attaques de Washington.
 
Le rassemblement exigera également le retrait des 24 bases militaires étrangères installées au Pérou et la libération de l'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva, victime des persécutions politiques de droite brésilienne.
 
Le dirigeant syndical péruvien a souligné que le Sommet des peuples est ouvert à tous ceux qui s'opposent aux politiques néolibérales et à l'ingérence des États-Unis dans notre région, de sorte que la réponse à l'appel a été massive.
 
Un autre thème central de ce rendez-vous est la solidarité avec la République bolivarienne du Venezuela, unilatéralement exclue du 8e Sommet des Amériques, qui se tiendra en parallèle les 13 et 14 avril à Lima.
 
Jacobo Torres de Leon, coordinateur national de la Centrale bolivarienne socialiste des travailleurs vénézuéliens et membre de l'Assemblée nationale constituante, fait partie d'une délégation de plus de 70 représentants venus de Caracas à Lima pour assister au Sommet des peuples.
 
« Nous sommes ici pour exiger le respect envers notre pays et la fin du blocus et des sanctions à notre encontre », a déclaré le dirigeant syndical bolivarien. « Il est contradictoire que ceux qui viennent à Lima pour parler de démocratie contestent le processus démocratique que le Venezuela a mis en place, dont 24 élections ces dernières années. »
 
La spécialiste cubaine Gladys Hernandez, du Centre de recherches sur l’Économie mondiale, présente au Sommet, ne partage pas l'idée d’un échec généralisé des gouvernements progressistes dans Notre Amérique.
 
« Nous vivons un nouveau moment du néolibéralisme, où nous pouvons dire qu'il a obtenu quelques victoires, mais ce qui aujourd'hui constitue un pas en arrière, pourrait être demain deux pas en avant », a-t-elle dit à Granma.
 
« Si nous sommes ici, c'est pour défendre les réalisations d’un petit pays dépourvu de ressources économiques, mais qui a été capable de garantir une vie digne à son peuple », a affirmé Gladys Hernandez
 
Le 14 avril, au terme du Sommet des peuples, un grand festival politique et culturel est prévu sur l'esplanade de l'Université de San Marcos, avec la participation d'artistes cubains, dont l'orchestre d'Elito Revé et son Charangon.
 
« Ce groupe est très connu à Lima et notre présentation suscite beaucoup d'intérêt », a déclaré Elito Revé à ce journal. « Nous allons placer bien haut notre pays et les couleurs de notre drapeau. »
 
Parallèlement, le président de l'Association cubaine des Nations Unies, Fermin Quiñones, a déclaré à la presse cubaine que les activités du Forum de la société civile ont démarré le 9 avril et que 14 de ses 28 groupes thématiques se sont réunis.
 
L’autre moitié devrait se réunir le 11, notamment le groupe 15, où se trouve la majorité de la délégation cubaine, et dont le thème central est Pour un monde inclusif et respectueux.
 
Le Forum de la société civile du 8e Sommet des Amériques, à l’instar de celui de Panama en 2015, continue d'encourager la présence de mercenaires et de groupes ayant des liens terroristes qui ne jouissent d’aucune légitimité pour représenter la société cubaine, ce qui a été dénoncé par notre délégation.
 
Le Forum des jeunes et la rencontre des parlementaires de la région devraient également commencer ce mercredi 11 avril. /Granma

Ajouter un Commentaire