El tiempo - Tutiempo.net

Holguín investit dans les systèmes d'irrigation

  • Published in Holguín
  • Hits: 67
sistema riego hg 1Les entités agricoles de la province d'Holguín investissent des sommes considérables dans les systèmes d'irrigation grâce à la mise en œuvre de nouvelles technologies visant à accroître l'efficacité d'utilisation de l'eau, dans le cadre des programmes conçus pour stimuler la production alimentaire.
 
La majeure partie de ce travail est effectuée dans les réseaux agricoles qui disposent des meilleures terres et des meilleures infrastructures hydrauliques en tant que bases essentielles pour augmenter les rendements par hectare pendant les processus de récolte.
 
Les priorités en ce sens se concentrent sur les municipalités d’Urbano Noris, Gibara, Rafael Freyre, Cueto et Mayarí, dans ces deux derniers cas en raison des avantages qu’elles apportent et des eaux du transfert d’eau Est-Ouest, selon Ernesto Molina, responsable de ces sociétés productrices appartenant à la délégation provinciale de l’Agriculture.
 
Des investissements ont été réalisés au réseau agricole de Limoncito, chargé de remplir une partie des besoins alimentaires de la ville de Holguín. Là,  les principaux investissements concernent l'installation de systèmes d'irrigation goutte à goutte, beaucoup plus efficaces que ceux utilisés depuis la création du réseau agricole dans les années 90 du dernier siècle.
 
Le programme constructif en faveur des plantations agricoles comprend le travail de réhabilitation d'un aqueduc de près de 10 km de long qui sera inséré dans les systèmes d'irrigation de terres vastes et fertiles des zones de Velasco grâce à l'utilisation des reservoirs de Santa Clara et Tres Palma, proches de ces zones.
 
Les investissements dans les projets d'irrigation acquièrent une importance significative à Holguín, compte tenu du fait que c'est l'un des territoires cubains qui se distingue par ses potentialités en matière de production alimentaire. Cependant, la plupart des cultures sont cultivées sur des terres arides. Ce sont les raisons fondamentales qui limitent dans une certaine mesure les niveaux de rendements prévus par hectare pendant les étapes de la récolte.
 
C’est précisément dans ce contexte que les directeurs du secteur accélèrent les programmes d’investissement dans le but d’augmenter progressivement les niveaux de stocks, de viandes et de légumes, ainsi que de céréales, et de lait, afin de contribuer à l’autosuffisance territoriale en réponse aux objectifs fixés l’État cubain dans ce domaine de l’économie nationale.

Ajouter un Commentaire