Holguin: La contrôleur générale encourage la planification optimale

  • Published in Holguín
  • Hits: 272
Contraloría 1Photos: William Parrao Gladys Bejerano, contrôleur générale de la République de Cuba a lancé un appel à veuiller d'éviter des attitudes incompatibles avec les principes de la Révolution cubaine.
 
 
La qualité de la supervision et le suivi des capacités de détection des erreurs et des irrégularités, ainsi que la mise en œuvre réussie du système de contrôle interne ont été les principaux sujets de recommandations faites par Gladys Bejarano aux entités de Holguín.
 
Un total de 29 entités holguinaises ont été vérifiées, dont 16 de subordination locale et 13 de subordination nationale.
 
L'hôpital pédiatrique de Holguin et l'Université des sciences médicales ont eu des résultats positifs, tandis que les entreprises Integral Agropecuaria, celle de fournitures agricoles et celle de services pour l'industrie du sucre (ESAZUCAR) ont eu les remarques les plus négatives.
 
 
La réunion fut présidée par Bejerano, également vice-présidente du Conseil d'État, avec Luis Antonio Torres Iríbar, membre du Comité central et premier secrétaire du Parti communiste de la province; Julio César Estupiñán, président du Pouvoir populaire et député à l'Assemblée nationale, et Irma Sánchez, Contrôleur chef dans la province.Contraloría 2Photos: William Parrao
 
Étaient également présents des représentants du Conseil d'administration, du Ministère de l'intérieur, de l'Association nationale des économistes de Cuba, du Syndicat des travailleurs de Cuba et de la Fédération des étudiants universitaires avec les directeurs des entreprises et les unités budgétées qui ont fait l'objet d'une vérification du 1er novembre au 12 décembre.
 
Les principales lacunes identifiées par le contrôleur de la province furent  des irrégularités dans les contrats économiques, le contrôle interne, la comptabilité, l'utilisation des vecteurs d'énergie et la gestion des achats et des stocks.
 
Le vice-président du Conseil d'Etat a exhorté l'administration à supprimer des styles de gestion bureaucratique et à mobiliser la volonté d'impliquer tous les travailleurs dans les actions de contrôle dans le but de continuer d'apprendre et de corriger les mals faits.
 
Elle ajouta que l'indifférence, la bureaucratie et l'insensibilité vont de la main en tant qu'actions non-révolutionnaires, de sorte que la grande bataille est celle de l'efficacité économique, car, comme l'avait dit Che, sans contrôle on ne peut pas construire le socialisme.
 
En présence des plus hautes autorités du Parti et du gouvernement dans la province, furent reconnus les vérificateurs, les chefs d'équipe, les superviseurs et les spécialistes qui ont participé au processus ainsi que des étudiants se spécialisant en comptabilité et en droit à l'Université de Holguín et l'Institut minier-métallurgique de Moa.
 
Luis Antonio Torres Iribar, membre du Comité central et premier sercretario du Parti communiste de Cuba à Holguin, a déclaré la nécessité d'organiser le processus de production avec l'ordre et la discipline, comme un moyen de respecter les gens et des travaux effectués par le Contrôleur. Il a souligné ne pas se laisser influencer par les obstacles et les justifications pour un travail exhaustif et appelé prouver les faits, les attitudes et les résultats héritage du commandant en chef.
María Caridad Martínez Peregrín
Author: María Caridad Martínez Peregrín
Licenciada en Periodismo y futura Máster en Historia y Cultura. Me gusta el deporte y la cultura, pero escribo más sobre industrias, alimentos y el comercio. Además de periodista, aveces me transformo en gastronómica y actriz adolescente.
Más artículos de este autor

Ajouter un Commentaire