Élections: le visage le plus noble d’un pays

  • Published in Cuba
  • Hits: 139
Elecciones holg1Il y a beaucoup de Cuba dans chacun des candidats désignés ce dimanche, mais il y a bien plus dans ce qu'ils symbolisent à eux tous.
 
 
Certes, Cuba a un peu de leur individualité, mais elle a aussi, et surtout, quelque chose qui la transcende, et qui est sans doute le visage le plus noble d'un pays. Ce visage, qui n'est ni celui d'une femme, ni celui d'un homme, même si ce sont des femmes et des hommes qui le composent, est tout simplement le visage du peuple.
 
Bien avant, avec la désignation des candidats et l'élection ultérieure des délégués aux assemblées municipales du Pouvoir populaire, ces représentants de base ressemblaient au peuple qui a voté pour eux, dans le plein l’exercice de son droit.
 
Les candidats aux postes de délégués aux assemblées provinciales et de députés à l'Assemblée nationale du Pouvoir populaire, qui seront élus le 11 mars, reflètent eux aussi la multiplicité des secteurs qui dirigent notre vie économique et sociale, ainsi que les différences d’origine, d'âges et de sexes qui font la diversité de Cuba.
 
Par ailleurs, ils sont porteurs également de ces principes, disons essentiels, qui les distinguent entre tous, et qui sont aussi les principes sur lesquels le projet de notre pays s'est construit, à partir d'un idéal de justice et de démocratie, dont le peuple occupe la place centrale.
Les propositions qui ont abouti à la nomination de 605 candidats aux postes de députés et de 1 265 candidats aux postes de délégués aux assemblées provinciales sont issus des 970 sessions plénières tenues dans tout le pays par les organisations de masse. Des étudiants du collège et de l'université, des membres des Comités de défense de la Révolution, des travailleurs, des femmes et des petits agriculteurs y ont participé. Pourrait-on imaginer un vivier plus fertile et plus représentatif ?
 
À partir de maintenant, une phase très importante du calendrier électoral se met en place, laquelle s’étendra jusqu'au 10 mars : les visites des candidats dans les institutions universitaires et les lieux de travail, ainsi que les réunions de quartiers, afin de prendre contact avec la communauté.
 
Il s’agit de renforcer ce lien essentiel entre les électeurs et leurs représentants et de rappeler que la gestion de ces derniers doit toujours répondre aux intérêts des premiers. En termes simples, il s’agit de représenter, et surtout d’agir pour le bien du pays qu'ils incarnent. /Granma

Ajouter un Commentaire