Le président cubain passe en revue un programme essentiel pour l’économie du pays

  • Published in Cuba
  • Hits: 166
Lors de sa visite à l’entreprise de stockage et de commercialisation des carburants, Diaz-Canel a insisté sur la nécessité d’accorder davantage d’attention aux travailleurs et de faire preuve de plus de sensibilité face à ce secteur prioritaire de l’économie.
 
Le président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a passé en revue le programme de réparation des réservoirs de stockage des carburants et de leur commercialisation, qu'il a qualifié d’essentiel en raison de son impact sur l'économie nationale.
 
Il s’agit de l'un des projets prioritaires, car nous devons augmenter ces capacités pour soutenir d'autres secteurs, ainsi que le développement futur du pays, a-t-il affirmé.
 
Lors de sa visite à l’Entreprise des commercialisation des combustibles, située dans la zone industrielle de la ville, sur la côte nord de la baie de Matanzas, le président cubain a reçu des informations détaillées sur la fonction fondamentale de cette entreprise, chargée de la distribution des différents types d'hydrocarbures par voie maritime, oléoducs et transport terrestre, tant aux clients de la province qu’au reste du pays.
 
La directrice, Lidia Rodriguez Suarez, a précisé que l’entreprise commercialise 80% du carburant consommé dans le pays, y compris celui destiné à l’aviation dans tous les aéroports. Elle a également expliqué que la société exploite cinq docks d’où sont effectués des importations, des exportations et du cabotage intérieur.
 
Et d’ajouter que ces dernières années le volume d'hydrocarbures commercialisé a montré des niveaux plus ou moins stables, excepté en 2017, période au cours de laquelle il a augmenté de 34%, et durant la période actuelle, où l’on note des progrès satisfaisants.
 
La directrice a expliqué que, dans le cadre de sa stratégie d'expansion, l’entreprise dispose à l'heure actuelle de 44 réservoirs, – le plus grand volume du pays – et qu'elle prévoit de continuer à se développer avec l'utilisation d'autres cuves.
 
À propos des quais en eau profonde, dont la construction remonte à 1990, elle a rappelé qu'ils sont construits sur piliers d'acier, avec un revêtement anti-corrosion dans la zone de marée, et qu’ils opèrent des navires de 2 000 à 150 000 tonnes, précisant que les quais sont occupés en moyenne durant 52 % du temps total.
 
Plus loin, Rodriguez Suarez a signalé que l'entreprise dispose de terminaux de distribution pour la livraison par voie terrestre et ferroviaire, d'une base de superpétroliers, de pétrole brut et de fournitures, et d'une usine de gaz liquéfié.
 
Durant la réunion, il a également été question du comportement des principaux indicateurs économiques de l’entreprise, la plupart d'entre eux affichant des résultats positifs. Cependant, il a été constaté une fluctuation du personnel, notamment dans les postes clés.
 
Pour le président cubain, il s'agit en grande partie de l’expression du mécontentement des travailleurs, fondé sur des salaires insuffisants, un manque de qualité et de variété dans l’alimentation et d’une insatisfaction concernant les moyens de travail.
 
Il a insisté sur la nécessité de revoir ces questions, car il s'agit d'un travail difficile et très exigeant, avant d’ajouter que tant qu'il sera impossible de résoudre ces problèmes par des avantages salariaux, il faudra s’attacher davantage à l’attention portée aux travailleurs.
 
Il s'agit d'un programme stratégique et les travailleurs doivent en être conscients et être sensibles à cette priorité, a-t-il déclaré après avoir insisté sur le fait qu’il est nécessaire de faire des efforts pour prendre en charge cette main-d’œuvre.
 
Au sujet du programme de réparation des réservoirs, dont est chargée l’Entreprise de maintenance du pétrole (Empet), qui présente une baisse dans l’exécution du plan annuel, Diaz-Canel a souligné l'importance d'effectuer correctement les diagnostics et la planification afin d'éviter la précipitation et les effets néfastes qui en découlent.
 
Il a également évoqué la nécessité de renforcer le contrôle afin d'éliminer l'utilisation abusive et le vol de carburant. « Nous ne pouvons plus admettre que cette ressource nous soit volée. Cela est démoralisant et c’est un signe de l'incapacité des entreprises de l’État. Selon les calculs, la situation n’a pas changé », a-t-il déclaré.
 
Au terme de cette brève réunion, le président cubain, les autorités du Parti et du gouvernement de la province, ainsi que Raul Garcia Barreiro, ministre de l'Énergie et des Mines, ont visité deux réservoirs d'une capacité de 50 000 mètres cubes actuellement en réparation.
 
Miguel Diaz-Canel a pris le temps de discuter avec les travailleurs, en reconnaissant la difficulté de ce travail, leur courage, et il s’est intéressé aux conditions de travail et aux plus petits détails, qui pourraient entraver la bonne marche du travail. /Granma

Ajouter un Commentaire