El tiempo - Tutiempo.net

L'accord entre la Fédération cubaine et la MLB est une reconnaissance du baseball de notre pays

  • Published in Sports
  • Hits: 198
fcb mlb« C’est une belle journée pour le baseball cubain, pour le monde, pour le peuple cubain et pour celui des États-Unis », a déclaré Higinio Vélez Carrion, président de la Fédération cubaine de baseball (FCB), lors d'une conférence de presse peu après l’annonce de la signature entre cette organisation et les Grandes ligues des États-Unis (Major League Baseball MLB) d'un accord historique et capital qui permettra aux 30 équipes de MLB de recruter des joueurs cubains.
 
En vertu de l'accord conclu entre les deux organisations non gouvernementales, la Major League Baseball Professional Association (MLBPA) s’est engagée à garantir la présence ordonnée et non discriminatoire de joueurs de baseball cubains dans son championnat. En d'autres termes, les Cubains pourront jouer en MLB sans perdre leur résidence à Cuba ni leur lien avec le baseball, comme c’était le cas jusqu'à présent, ce qui avait affaibli nos championnats et nos représentations dans les compétitions internationales. Par ailleurs, a-t-il indiqué, c'est une voie sûre pour empêcher des individus sans scrupules de vivre, comme ils l’ont fait jusqu’ici, de la sueur de nos joueurs et entraîneurs.
 
Vélez Carrion a expliqué que les contrats avec les équipes des Grandes ligues passent par une taxe de libération versée à la FCB pour les années de formation du joueur, une somme qui sera versée par le club qui s’assurera ses services. « Cela n'affecte pas le salaire du baseballeur recruté », a-t-il précisé, avant d’ajouter que cette relation, qui peut être établie en vertu de licences accordées par le gouvernement des États-Unis, est en conformité avec les règles du Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC).
 
« Il s'agit d'une victoire du baseball cubain, de sa qualité, du dévouement et de la valeur de ses joueurs. C'est aussi une reconnaissance pour des hommes comme Omar Linares, le meilleur joueur ayant évolué dans notre Championnat national, et Rodolfo Puentes, l'un des arrêts-courts les plus brillants de nos tournois », a-t-il dit. Ces deux gloires du sport étaient présentes à la conférence de presse en leur qualité de membres exécutifs de la FCB.
 
« C'est un jour très important pour nous. Je pense que notre baseball et nos joueurs sont les grands artisans de ce succès. Ceci n'est pas arrivé à ma génération, mais nous avons quand même apporté notre pierre à l’édifice », a commenté Linares à Granma.
 
Ceci ne constitue ni une entorse ni une violation des principes du sport révolutionnaire. Le leader de la Révolution cubaine Fidel Castro lui-même, le 4 mai 1999, accueillant l'équipe nationale qui avait affronté les Orioles de Baltimore, dans le Maryland, au Camden Yard Stadium, avait déclaré à l'Université de La Havane : « Donnez-nous une franchise et demain nous jouerons dans la Ligue majeure. » Au sein cette équipe, figurait Danel Castro, originaire de Las Tunas, qui est un joueur clé dans de son équipe dans l’actuelle Série nationale, et qui lors de ce match avait été déterminant dans la victoire des Cubains sur le score de 5-4, après avoir claqué un triple, produit deux points et en avoir marqué quatre.
 
En général, les clauses du document sont similaires à celles établies par la MLB avec d'autres ligues étrangères telles que la Ligue japonaise de baseball professionnel (NPB), la Ligue de l’Organisation coréenne de baseball (KBO) et la Ligue de baseball professionnel de Taipei (CPBL). À cet égard, le président de la FCB a déclaré que « seuls ces pays, et maintenant Cuba, ont obtenu ce que nous annonçons aujourd'hui. Beaucoup de pays du continent pratiquent un bon baseball, mais seul le nôtre s’est vu décerner cette reconnaissance ».
 
En vertu de cet accord, la FCB devra libérer tous les joueurs sous contrat ayant au moins 25 ans, et accumulant six ans ou plus d'expérience dans la Série nationale. De plus, elle pourrait libérer des joueurs qui ne répondent pas à ces critères, afin qu’ils puissent évoluer comme amateurs dans les Grandes ligues.
 
Selon le communiqué rendu public par la FCB, l'accord s'applique également aux joueurs cubains ayant émigré vers d’autres pays pour tenter leur chance dans les Grande ligues et qui, pour des raisons diverses, n'ont pas réussi et seront réintégrés dans le système compétitif national.
« Dans l’actuelle 58e Série nationale actuelle, qui en est à sa deuxième phase de qualification, 38 joueurs ayant ce statut ont réalisé de bonnes performances avec leurs équipes. Ce sont aussi des artisans de cet accord », a indiqué Vélez Carrion.
 
En réponse à la question de Granma de savoir si l'accord entre les parties ouvrait la voie à une équipe unifiée dans les compétitions internationales, le président de la Fédération cubaine a souligné que « cet accord réglementera la relation entre la FCB, la MLB et les joueurs cubains dès sa signature. Comme tout accord, il n'implique pas la reconnaissance rétroactive d'événements passés. Il s'appliquera exclusivement à la relation établie entre les parties dès le début de son entrée en vigueur ».
 
Comment la procédure de recrutement est-elle prévue ?, lui a-t-on demandé. « Le club intéressé doit faire part de son intérêt au bureau du Commissaire de la MLB et ensuite ses scouts (recruteurs) viendront dans notre pays pour suivre le joueur, ils lui feront passer des tests et la FCB devra obtenir le consentement de l'équipe de la province pour céder ou non son joueur. »
 
Vélez a précisé, en réponse à question sur le nombre de joueurs qui seraient recrutés dans un premier temps par la MLB, que la Fédération cubaine veillera en premier lieu sur la qualité de ses tournois. « C'est la première des choses. Notre série nationale restera le principal spectacle sportif du pays. Et en ce qui concerne le nombre, je ne saurais vous répondre, car cela dépendra de la qualité des joueurs, des intérêts des équipes, etc. »
 
À la question de savoir si les Cubains qui évoluent aujourd'hui dans des équipes des Grandes Ligues pouvaient rejoindre l’équipe nationale, Velez a déclaré que l'accord ne viole pas les lois migratoires des deux pays, et il a insisté sur le fait qu'il s'agit d'un document qui entre en vigueur le 19 décembre et est axé sur l’avenir et non pas sur le passé.
 
« Cet accord contribuera à mettre un frein à des activités illicites telles que la traite des êtres humains qui, pendant plusieurs années, ont mis en danger la vie et l'intégrité physique de nombreux jeunes talents cubains et de leur famille. Il s'inscrit également dans le cadre des efforts visant à continuer de renforcer la pratique, la mise en valeur et le développement du sport national. L'accord aura un impact positif pour de nombreux sportifs dans le pays, pour les équipes nationales et la FCB », a souligné le président de la Fédération cubaine.
 
À propos de l'accord, Robert D. Manfred,commissaire de la Ligue majeure de baseball a déclaré : « Pendant de nombreuses années, la MLB a lutté contre la contrebande de joueurs de baseball cubains par des organisations criminelles, afin de créer une alternative sûre et légale pour que les sportifs puissent passer des contrats avec les clubs de la MLB. » Pour sa part, Tony Clark, directeur de la MLBPA, a affirmé : « L'instauration d'un processus sûr et légal d'entrée dans notre système est la mesure la plus importante que nous puissions prendre pour éliminer l'exploitation et le danger auxquels sont soumis les joueurs cubains qui veulent faire carrière dans la MLB. La sécurité et le bien-être de ces jeunes demeurent notre priorité numéro un. »
 
EN CONTEXTE

→ 28 mars 1999 : Cuba affronte l'équipe MLB Orioles de Baltimore, au Stade Latinoamericano de La Havane. L’équipe étasunienne l’emporte 3-2.
 
→ 3 mai 1999 : Cuba dispute son deuxième match contre les Orioles de Baltimore, à Camden Yard, et s'impose sur le score de 11-4.
 
→ 15 décembre 2015, à La Havane : « L'objectif de notre commissaire Rob Manfred et de l’Association des joueurs de la MLB est de disposer d’un système légal et sécurisé pour le flux normal de baseballeurs entre Cuba et les États-Unis. En vertu des lois des deux pays, nous allons négocier, mais cela exige la coopération des deux gouvernements », a déclaré Dan Halem, vice-président de la Major League et directeur juridique.
→ 21 mars 2016 : « Nous travaillons, ce sont des questions compliquées, mais nous voulons une relation normale, comme l'ont affirmé les dirigeants ici à La Havane en décembre dernier », a assuré Rob Manfred, commissaire de la Major League Baseball (MLB).
 
→ 22 mars 2016 : Match entre Cuba et l'équipe de MLB des Rays de Tampa Bay, remporté 4-1 par ces derniers.
 
→ 19 décembre 2018 : Accord entre la FCB et la MLB.

/Granma

Ajouter un Commentaire