Efficacité du médicament cubain HEBERPAG à Holguín

  • Published in Santé
  • Hits: 380
Heberferon 1Le HeberFERON, un médicament cubain pour le traitement du carcinome basocellulaire (CBC), a bénéficié à plus de 200 patients avec des pronostics très favorables, depuis le début de cette procédure médicale dans la province de Holguín, en 2016.

Le Dr Yanelis Pereda Mayedo, chef du projet au Centre Oncologique de Holguín, a expliqué qu'entre 2012 et 2016, la province a inséré 40 patients âgés de 30 à 80 ans dans l'essai clinique avec un diagnostic clinique histologique de CBC dans n'importe quel endroit, montrant l'efficacité de ce médicament dans le traitement des tumeurs cutanées non mélanomateuses de n'importe quel sous-type, taille et emplacement.
 
"Jusqu'à présent, la qualité de la cicatrisation est déterminée par la couleur, la texture, le volume et la sensibilité des lésions: chez la majorité des patients, la peau est plate ou légèrement hypotrophique et le 10% présente une hypochromie légère."
 
Le Dr Pereda a expliqué que ce produit unique en son genre dans le monde est appliqué à tous les patients du territoire préalablement référés au Centre d'oncologie. "Le médicament injectable est appliqué trois fois par semaine pendant trois semaines consécutives, avec une surveillance subséquente tous les quatre ans et si nécessaire il y aura un deuxième cycle."

Elle a déclaré que le produit Heberferon du Centre de génie génétique et de biotechnologie (CIGB) de La Havane combine l'interféron Alfa 2 b avec le gamma humain recombinant, en tant que procédure thérapeutique en oncologie pour le traitement du cancer de la peau chez les patients qui, auparavant n’avaient comme recours que la chirurgie, souvent avec des mutilations cutanées importantes sur le visage, le cou et le cuir chevelu.

En 2017, plus d'un millier de patients atteints d'un cancer de la peau ont été signalés au Centre d'oncologie, principalement des hommes, bien que l'incidence augmente chaque année chez les femmes intégrées au travail et les femmes au foyer.
Le médecin a insisté sur la nécessité de se protéger des rayons ultraviolets, de l'agressivité de notre climat, «car la plupart du temps nous ne protégeons pas notre peau comme nous le devrions vu l'intensité de la lumière du soleil».

Ajouter un Commentaire