Holguín: l'homéopathie bénéficie à quelque 3000 patients

  • Published in Santé
  • Hits: 348
medicina natural tradicionaLa fabrication de médicaments homéopathiques à partir de teintures naturelles, dont le but est de soulager le déficit en médicaments industriels, favorise chaque année plus de trois mille patients dans la province de Holguín.
 
Les médicaments homéopathiques sont fabriqués à partir de plantes telles que l'oignon, la belladone, la camomille et l'arnica, avec des effets calmants et stimulants éprouvés, ceux-ci améliorent l'état général du patient et renforcent le système immunitaire.
 
Esperanza Gilling, directrice du Centre provincial d'homéopathie et de remèdes floraux, a déclaré à l'agence de presse ACN que ces médicaments ne guérissent pas, mais aident à améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de douleurs rhumatismales, articulaires et menstruelles, d'asthme bronchique et de rhinite.
 
Elle a souligné que l'homéopathie permet d'atteindre une plus grande mobilité dans les muscles ainsi que le soulagement des crampes, des vertiges, de l'essoufflement et des maux de tête.
 
Les traitements homéopathiques sont bénéfiques pour les personnes âgées et les personnes gravement handicapées, lesquelles peuvent souffrir de chutes, de maux de dos et d'affections circulatoires en raison de l'âge avancé ou des effets de maladies neurologiques, a-t-elle ajouté.
 
Estrella Rodríguez, une patiente de l'institution depuis sa fondation en 2000, a déclaré que le traitement avec ces produits a amélioré son arthrite et du coup la mobilité de ses mains s'est améliorée.
 
La médecine naturelle et traditionnelle a été reconnue en 1978 par l'Organisation mondiale de la santé et est appliquée à Cuba en tant qu'alternative pour éviter les complications associées à l'utilisation de médicaments dans le traitement des maladies nerveuses et dégénératives.
 
A Cuba il existe d'autres centres consacrés à la thérapie homéopathique dans les provinces de La Havane, Villa Clara, Granma et Guantanamo, en conformité avec la ligne directrice 129 de la Politique économique et sociale du Parti et de la Révolution, qui donne priorité à cette technique dans le système de santé.

Ajouter un Commentaire