Holguín: transfert Est-Ouest, un important travail d'ingénierie

  • Published in Holguín
  • Hits: 838
trasvaseC 1L'impressionnant barrage de Mayarí, avec ses 354 millions de mètres cubes, et le mur du barrage, unique à Cuba pour son hauteur et sa façade imperméable en béton, distinguent le transfert Est-Ouest comme une méga-construction issue de la capacité technique du pays.
 
Avec comme point de départ le barrage Nuevo Mundo, dans la municipalité de Moa, le complexe réseau de tunnels, canaux, ponts, vannes et autres composants a été conçu pour traverser une vaste zone de la province de Holguín et se terminer sur le territoire de Las Tunas, dans le barrage Juan Sáez.
 
Son ampleur et les solutions d'ingénierie mises en œuvre confirment la volonté de l'État de transférer l'eau des zones où elle n'est plus accessible à ceux moins favorisés par la nature.
 
La société de services d'ingénierie et de gestion intégrale de projets de transferts, siègeant à proximité de la ville de Mayarí, a été capable de gérer  l'investissement de plusieurs millions de dollars qui comprend six étapes. Celui-ci  permettra d'irriguer 13 400 hectares.
 
À l'Est, il y a le tunnel Mayarí-Levisa avec 18,5 kilomètres de longueur dont 10 km ont été complétés. À terme, le barrage de Levisa (à construire) passera, depuis la rivière du même nom, 80 millions de mètres cubes au barrage de Mayarí.
 
D'autre part, les brigades de construction ont travaillé à la construction du canal Nipe-Deleite-Cosme-Herrera, essentiel pour les plans de cette année car il fournira de l'eau à quelque 2 000 hectares destinés à la riziculture dans cette zone agricole.
 
Selon les données fournies au journal Granma, les résultats du programme de développement agricole associé au transfert d'eau montrent que depuis 2016 Mayarí, une municipalité qui avait à peine apporté des grains, a augmenté sa disponibilité de 14,7 fois.

Quant aux haricots et au maïs, par rapport à 2011, la production a augmenté respectivement de 3,7 et 9,8 fois.

Ajouter un Commentaire