Débats sur la nouvelle Constitution: l'économie et la société

  • Published in Cuba
  • Hits: 175
Les aspects économiques et les droits, devoirs et garanties des citoyens sont certains des principaux éléments formant le Projet de Constitution cubaine, a affirmé le spécialiste des Archives Nationales, Silvio Facenda.
 
Dans un entretien accordé à Prensa Latina, Facenda considère que la nouvelle Carta Magna devrait garantir une rémunération économique en relation avec le travail, la performance et la capacité des travailleurs, puis il a suggéré que le salaire des retraités devrait être augmenté.
 
Silvio Facenda a également tenu à rappeler le taux de vieillissement accéléré de la population cubaine et le besoin de stimuler la natalité et, pour ce faire, il a suggéré qu'il fallait créer des facilités et donner des garanties économiques aux femmes et aux familles en âge de procréer.
 
Il estime aussi que la propriété privée devraient être reconnue et les investissements étrangers acceptés comme de nouvelles formes de marché et il a proposé que les cubains résidant hors de leur pays puissent investir davantage dans l'île.
 
En ce qui concerne les modifications de l'institution du mariage, Facenda pense que les lois en vigueur dans le cadre de la Constitution actuelle doivent être maintenues: le mariage doit rester une institution entre un homme et une femme. C'est là le point de vue de la majorité des travailleurs du centre, alors que le nouveau texte s'écarte de cette conception et, voulant augmenter les droits des cubains, considère le mariage comme une institution pouvant lier deux personnes quelque soit leur sexe.
 
Des millions de personnes participent dans l'île toute entière à cette phase de consultation populaire qui a commencé le 13 août et se poursuivra jusqu'au 15 novembre. Elle se tient dans tous les quartiers, dans tous les lieux de travail et d'études afin de faire émerger des opinions qui seront par la suite évaluées par le Parlement avant que celui-ci n'élabore le document définitif qui sera finalement soumis à un référendum populaire.
 
Fait sans précédent, les plus d'un million 400 mille cubains résidant hors de l'île pourront aussi participer à ce débat à partir de la première semaine de septembre grâce à une section spéciale du site internet Nation et Émigration du Ministère Cubain des Relations Extérieures. /PL

Ajouter un Commentaire