La bataille médicale se poursuit pour sauver la vie des survivantes de la catastrophe aérienne

  • Published in Santé
  • Hits: 332
Après le décès de la jeune Grettel Landrove, les deux autres survivantes du récent accident d'aviation survenu à La Havane sont dans un état critique avec un risque élevé de complications et le pronostic reste réservé compte tenu du degré de complexité des lésions.
 
Dans des déclarations au quotidien cubain Granma, le docteur Carlos Alberto Martínez Blanco, directeur général de l'Hôpital Calixto García, de La Havane, a mis l'accent sur le fait que l'évolution de deux patientes a permis la continuité d'actions d'attention médicale.
 
Dans le cas spécifique de Mailén Díaz Almaguer, âgée de 19 ans, l'évaluation neurologique est de 13 sur une échelle établie de 15 ; le milieu interne s'améliore ainsi que l'état d'acidité du sang avec un meilleur rythme de diurèse et l'on évalue le début de la nutrition.
 
En ce qui concerne la patiente Emiley Sánchez De la O, âgée de 39 ans, elle est aussi intubée et ventilée mais on travaille, de l'avis du docteur pour évaluer progressivement, en quel moment l'on peut supprimer la ventilation mécanique.
 
Granma a également cité les déclarations faites hier à la presse par le directeur de l'Institut de Médecine Légiste Sergio Rabell Piera, qui a confirmé que grâce au travail ininterrompu des spécialistes 40 corps ont déjà été identifiés et remis aux proches.
 
Au sujet de l'identification des membres de l'équipage, il a indiqué que des progrès ont été faits car une partie de leurs proches se trouvent à Cuba et des échantillons ont été prélevés pour effectuer des tests d'ADN.
 
Pour ce qui est des passagers argentins, il a relevé que l'Ambassade a été en contact direct avec l'Institut pour faciliter les informations requises.
 
Comme nous l'avons signalé au début de cette information l'une des trois survivantes de la catastrophe aérienne est décédée dans l'après-midi de ce lundi.
 
Il s'agit de Gretell Landrove Font. Des proches et des amis se sont rassemblés dans la Maison de Pompes Funèbres au coin des rues Calzada et K à La Havane et notre collègue du service espagnol Dayron Caballero a recueilli quelques propos pour notre émission.
 
Marta Infanta Abreu, doyenne de la Faculté d'Ingénierie Industrielle de la CUJAE a signalé:
 
« Elle a étudié jusqu'à la quatrième année dans le cours régulier et elle a demandé son transfert à la CUJAE aux cours à distance et elle est arrivée à la cinquième année, cela faisait seulement une année et demie qu'elle était avec nous. Elle préparait sa thèse . Elle était une étudiante disciplinée, persévérante avec de très bonnes notes ».
 
Pour sa part, l'une de ses camarades de classe a indiqué:
 
« J'étudiais avec Grettel à la CUJAE dans la même classe. Je la connaissais depuis deux ans. Elle était très studieuse. Elle avait réussi à passer des examens lui permettant de valider plusieurs matières. Elle aimait beaucoup danser mais sans négliger les études. Il est très difficile de s'adapter à l'idée de sa mort ». /RHC

Ajouter un Commentaire