/   ISSN 1607-6389
LATEST_UPDATE_ON Ven, 15 Déc 2017 - 14:06

TÉLÉCHARGEZ
Édition Imprimée

Face à une sécheresse sévère et persistante

presa-zaza-cuba-03.jpgLors d’une rencontre avec la presse, l'ingénieur Argelio Fernandez Richelme, spécialiste principal de la Direction de l’utilisation rationnelle de l'eau, a annoncé que depuis le mois de mars de l'année dernière à ce jour, les phénomènes de sécheresse météorologique se sont intensifiés dans le pays.

Des responsables de l'Institut national des ressources hydrauliques (INRH) ont attiré l'attention sur le besoin urgent de rationaliser l'eau, chaque jour plus chère et plus rare.

Lors d’une rencontre avec la presse, l'ingénieur Argelio Fernandez Richelme, spécialiste principal de la Direction de l’utilisation rationnelle de l'eau, a annoncé que depuis le mois de mars de l'année dernière à ce jour, les phénomènes de sécheresse météorologique se sont intensifiés dans le pays, les déficits en pluies se sont accentués et pratiquement l'ensemble du pays connaît désormais une situation de sécheresse.

Il a signalé qu’à la fin du mois de février, 29 millimètres de pluie seulement ont été enregistrés, ce qui représente 67% des précipitations attendues pour ce mois.

La région au comportement le moins défavorable, a-t-il signalé, est l'ouest, avec 83% de la pluviométrie moyenne normale. Il a précisé qu’en général ces pluies étaient associées à des fronts froids, et presque toujours sur la côte nord. Dans l'est, la situation s’est révélée plus critique, avec 45% des précipitations prévues.

Quant aux retenues d’eau du pays, au cours du mois précédent elles accumulaient 6,934 milliards de mètres cubes, ce qui représente 43% de la capacité totale de stockage. « Onze provinces restent en dessous de 50% de la capacité de remplissage, et deux d'entre elles, Sancti Spiritus et Ciego de Avila, sont en deçà de 25%. Sur un total de 242 retenues d’eau dans le pays, 20 sont désormais à sec, 74 à moins de 25% et 130 moins de 50% », a-t-il indiqué.

Quant aux eaux souterraines, Fernandez Richelme a signalé qu’en février, 85 bassins sur les 100 les plus surveillées présentaient des niveaux en baisse, seuls huit étaient en hausse et sept maintenaient des niveaux stables.

Dans l'ensemble, 141 communes se trouvent en sécheresse hydrologique, dont 30 présentant une sécheresse modérée, 50 une sécheresse sévère et 61 une sécheresse extrême. /Granma


AddThis Social Bookmark Button