La rentrée scolaire: un véritable événement social et patriotique à Cuba

  • Published in Cuba
  • Hits: 224
curso escolar inicio 1L'année scolaire 2018-2019 a démarré à Cuba ce lundi. Plus de 70 mille 700 écoles, lycées et lycées polytechniques ont ouvert leurs portes ce matin. Un million 745 mille 600 enfants et jeunes sont inscrits à l'enseignement primaire et secondaire.
 
Les universités de tout le pays accueillent de leur côté 240 mille étudiants.
 
Une cérémonie a été organisée à la flambante école Rafael Maria de Mendive, dans la vieille Havane pour marquer le coup d'envoi de l'année scolaire à Cuba.
 
En présence du président cubain, Miguel Diaz-Canel et d'Ena Elsa Velázquez, ministre cubaine de l'Éducation, Eusebio Leal, historien de la ville, a mis l'accent sur le caractère politique de cet événement.
 
«Aujourd'hui c'est un jour heureux pour Cuba parce que l'année scolaire commence dans toute la nation.
 
Parmi les fiertés que nous pouvons ressentir avec toute légitimité figurent les faits que ce matin pas un seul enfant manque d'école et que plus de 2 millions d'enfants et de jeunes rentrent dans des écoles de l'enseignement primaire, secondaire et supérieur.
Quel événement si important et symbolique ! Quelle valeur morale ! Quel sens hautement politique ! Quel sens profondément révolutionnaire renferme l'inauguration de deux écoles ce matin dans le centre historique de La Havane. Celle-ci qui porte le nom de Rafael Maria de Mendive, l'insigne pédagogue, l'enseignant, le poète havanais et celle qui porte le nom d'un autre héros qui nous amène plus à nos jours avec une force identique et magnétisme : Camilo Cienfuegos.
 
«Si aujourd'hui nous pouvons nous réunir ici c'est grâce à ceux qui ne sont ni oubliés ni morts. Notre gratitude profonde envers le chef de la Révolution, notre gratitude profonde au camarade Raul, notre gratitude à tous ceux qui sont morts pour rendre possible tout cela. Au peuple ici réuni, merci de votre soutien moral sans lequel cette œuvre ne serait pas possible.
 
Ce n'est ni la première ni la dernière. «Des hommes récoltera qui sème des écoles » a dit José de La Luz y Caballero parce qu'une école est une forge d'esprits. » /RHC

Ajouter un Commentaire